Caractéristiques
Antinéoplasique, anticorps monoclonal (anti-CD20)
Biopharmaceutique
Biosimilaire (R)
Rituximab (produit par génie génétique à l'aide de cellules CHO [Chinese Hamster Ovary]) (500 mg)
Citrate de sodium dihydrate (H)
Polysorbate 80 (produit à partir de maïs génétiquement modifié) (H)
Sodium chlorure (H)
Acide chlorhydrique (H)
aut Sodium hydroxyde (H)
corresp.: Sodium (263.2 mg) (H)
Aqua ad solut. infund. pro 50 ml
Gesundheit & Schönheit > Santé Antinéoplasique, anticorps monoclonal (anti-CD20), (Rituximab (produit par génie génétique à l'aide de cellules CHO [Chinese Hamster Ovary]) (500 mg))
Indications
Affections malignes
Adultes:
lymphome non hodgkinien folliculaire CD20-positif (stades III–IV) en cas de récidive ou de chimiorésistance ou en association avec un protocole CVP ou CHOP chez des patients non prétraités à charge tumorale élevée, traitement d'entretien du lymphome non hodgkinien folliculaire CD20-positif récidivant ou réfractaire (stades III–IV) ayant répondu à un traitement d'induction avec un protocole CHOP avec/sans rituximab, lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules B CD20-positif en association avec un protocole CHOP standard, leucémie lymphatique chronique en association à fludarabine et cyclophosphamide.
Enfants et adolescents: lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules B CD20-positif, lymphome de Burkitt/leucémie de Burkitt, lymphome «Burkitt-like» à un stade avancé en association avec une chimiothérapie chez des patients non prétraités.
Affections non malignes
Adultes:
polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère en association au méthotrexate après échec des anti-TNF, vascularite associée aux ANCA sévère active en association aux corticoïdes, pemphigus vulgaire modéré à sévère en association aux corticoïdes.
Enfants et adolescents: induction d'une rémission lors de granulomatose sévère active avec polyangéite et de polyangéite microscopique en association aux corticoïdes.
Posologie
Dilution dans NaCl 0,9% ou glucose 5% à 1–4 mg/ml; prémédication «IPr».
>18 ans
Perf. i.v. lente (1ère perf.: au début 50 mg/h pendant 60 min (30 min lors de polyarthrite), puis év. augmenter toutes les 30 min de 50 mg/h jusqu'à max. 400 mg/h; perf. suivantes: au début 100 mg/h, puis év. augmenter de 100 mg/h toutes les 30 min jusqu'à max. 400 mg/h; alternative en cas de polyarthrite «IPr»).
Lymphome non hodgkinien folliculaire: monothérapie: 375 mg/m2 1×/sem. pendant 4 sem.; association: 375 mg/m2 1×/cycle pendant 8 cycles; entretien (pendant max. 2 ans): patients non prétraités: 375 mg/m2 tous les 2 mois, récidive: 375 mg/m2 tous les 3 mois.
Lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules B: 375 mg/m2 toutes les 3 sem. pendant 8 cycles.
Leucémie lymphatique: 375 mg/m2 au jour 1 du 1er cycle de 4 sem., puis 500 mg/m2 au jour 1 des cycles 2–6, avec 25 mg/m2 fludarabine et 250 mg/m2 cyclophosphamide aux jours 2, 3 et 4 du 1er cycle et aux jours 1–3 des cycles 2–6.
Polyarthrite: 2×1000 mg à intervalle de 2 sem., cycles supplémentaires «IPr».
Vascularite: 375 mg/m2 1×/sem. pendant 4 sem., avec 1000 mg/j. de méthylprednisolone i.v. pendant 1–3 j., puis 1 mg/kg/j. (max. 80 mg/j.) de prednisone p.o. à réduire selon la clinique, traitement d'entretien «IPr».
Pemphigus vulgaire: 2×1000 mg à intervalle de 2 sem. en association aux corticoïdes, cycles supplémentaires «IPr».
<18 ans
1ère perf.: au début 0,5 mg/kg/h (max. 50 mg/h), év. augmenter toutes les 30 min de 0,5 mg/kg/h jusqu'à max. 400 mg/h; perf. suivantes: au début 1 mg/kg/h (max. 50 mg/h), év. augmenter toutes les 30 min de 1 mg/kg/h jusqu'à max. 400 mg/h.
Lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules B CD20-positif, lymphome de Burkitt/leucémie de Burkitt, lymphome «Burkitt-like»: 6 mois–18 ans: 375 mg/m2 «IPr».
Granulomatose avec polyangéite, polyangéite microscopique: 2–18 ans: 375 mg/m2 1×/sem. pendant 4 sem. (corticoïdes «IPr»).
Contre-indications
Insuffisance cardiaque sévère (NYHA IV); procréation chez la femme (jusqu'à 1 an après le traitement), grossesse «IPr», allaitement (jusqu'à 12 mois après le traitement).
Pharmacode
Article
CHF
Cat. de remise
Cat. de remboursement
GTIN

1930592
ampoule 50 ml
1515.65
A
7680543780251
Hématologie:
Traitement de patients symptomatiques non prétraités avec lymphome non hodgkinien folliculaire CD20-positif (stades III-IV) et charge tumorale élevée, en association avec un protocole CVP (cyclophosphamide, vincristine, prednisone) ou CHOP (cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine, prednisone). En cas de réponse au traitement, un traitement d’entretien par le rituximab en monothérapie peut être administré pendant 2 ans.
Traitement de patients avec lymphome non hodgkinien folliculaire CD20- positif (stades III-IV), en cas de récidive ou de chimiorésistance.
Traitement d'entretien de patients avec lymphome non hodgkinien folliculaire CD20-positif récidivant ou réfractaire (stades III-IV) ayant répondu à un traitement d'induction par un protocole CHOP ou R-CHOP.
Traitement de patients avec lymphome non hodgkinien agressif à grandes cellules B, CD20-positif, (DLBCL) en association avec une chimiothérapie standard analogue au protocole CHOP.
Traitement de patients avec leucémie lymphatique chronique (CLL) nécessitant un traitement en association avec fludarabine et cyclophosphamide (R-FC). Les patients prétraités par fludarabine doivent avoir répondu au traitement pendant 6 mois au moins.

Maladies auto-immunes:
Traitement de patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde sévère, en association avec le méthotrexate (MTX), après échec d'un ou plusieurs traitements par des inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (anti-TNF). Les coûts ne sont pris en charge que si l'assureur maladie a accordé une garantie de prise en charge après consultation préalable du médecin-conseil.
Pour le traitement de patients présentant une vascularite associée aux ANCA sévère active (granulomatose avec polyangéite (aussi appelée maladie de Wegener) et polyangéite microscopique) en combinaison avec des corticostéroïdes, lorsque les critères suivants sont remplis:
- après une récidive sous cyclophosphamide ou après l’échec du cyclophosphamide;
- en cas d’intolérance ou d’hypersensibilité au cyclophosphamide ou si le cyclophosphamide est contre-indiqué;
- lorsque le patient souhaite encore avoir un ou des enfants (risque d’infertilité).