Description
Eylea solution injectable par voie intravitréenne 2 mg/0.05ml seringue prête
Caractéristiques
Ophtalmologie, protéine de fusion (anti-VEGF)
Aflibercept (produit par technologie de l'ADN recombinant à partir de cellules ovariennes K1 de hamster chinois (CHO)) (2 mg)
Sodium dihydrogénophosphate monohydrate (H)
Disodium phosphate heptahydrate (H)
Sodium chlorure (H)
Saccharose (H)
Polysorbate 20 (H)
corresp.: Sodium (60 mcg) (H)
Aqua ad iniect. pro 0.05 ml
Nouveau principe actif (NAS)
Gesundheit & Schönheit > Santé Ophtalmologie, protéine de fusion (anti-VEGF), (Aflibercept (produit par technologie de l'ADN recombinant à partir de cellules ovariennes K1 de hamster chinois (CHO)) (2 mg))
Thérapie
Pharmacode
Article
CHF
Cat. de remise
Cat. de remboursement
GTIN

7755254
seringue préremplie 1 pce
987.50
B
7680623930026
Pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge exsudative (humide) – DMLA, d’une perte de vision due à un œdème maculaire diabétique (OMD) et d’une perte de vision due à un œdème maculaire consécutif à une occlusion de veine rétinienne (occlusion de branche veineuse rétinienne OBVR et occlusion de la veine centrale de la rétine OVCR) ou de néovascularisations choroïdiennes sous-fovéales et juxtafovéales consécutives à une myopie pathologique (NVCm).
EYLEA ne doit être utilisé que par des ophtalmologistes qualifiés dans les cliniques/centres A, B et C (conformément à la liste des centres de formation continue de la FMH (http://www.siwf-register.ch) et pris en charge par l’assurance obligatoire des soins (AOS). Réglementation exceptionnelle: les cliniques de formation A, B et C ont le droit de collaborer avec des ophtalmologistes en cabinet pour assurer des soins qui soient proches du patient.
La collaboration se déroule sur une base consensuelle entre les deux partenaires et respecte les conditions suivantes:
a) La clinique de formation assure le premier examen ou la confirmation du diagnostic. Ce point doit être documenté pour les caisses-maladie.
b) Sur accord concernant les indications autorisées (DMLA, OMD, OBVR ou OVCR ou NVCm), le médecin en cabinet peut également assurer la poursuite du traitement du patient.
Le traitement simultané des deux yeux chez un patient nécessite l’autorisation de l’assurance maladie, après consultation préalable du médecin-conseil.