Tafinlar® (dabrafénib) 07.02.2014
Option thérapeutique pour le mélanome non opérable ou métastatique GlaxoSmithKline AG

La spécialité Tafinlar (dabrafénib, gélules à 50 et 75 mg) est à présent commercialisée en Suisse. Elle est indiquée en monothérapie dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAF V600.
Second représentant de la classe des inhibiteurs des protéines kinases BRAF après le vémurafénib (Zelboraf®), le dabrafenib inhibe spécifiquement la forme mutante BRAF V600, une forme anormale de la BRAF qui joue un rôle dans le développement du cancer. Il en résulte une inhibition de la prolifération incontrôlée des cellules tumorales liée à la mutation BRAF V600. Près de la moitié des mélanomes cutanés présentent une mutation BRAF et parmi eux 90 % expriment la mutation BRAF V600E.

Avant d’initier le traitement, la mutation BRAF V600 doit être confirmée par un test validé. La dose recommandée est de 150 mg deux fois par jour, au moins 1 heure avant ou au moins 2 heures après un repas, avec un intervalle d’environ 12 heures entre les doses.

L'autorisation du dabrafenib s'appuie sur les données de l'essai BREAK-3: le dabrafenib améliore significativement la survie sans progression comparé à la chimiothérapie classique à la dacarbazine (5,1 vs 2,7 mois).

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés avec le dabrafenib sont très variés, par exemple: hyperkératose, céphalées, arthralgies, fatigue, asthénie, nausées et vomissements, papillomes, éruptions cutanées, etc.

Sources:
Deutsche Apotheker Zeitung; 47/2013/p30 (protégé par un mot de passe)
The Lancet, 9839/2012/p358
Information professionnelle Tafinlar®