Caractéristiques
Antinéoplasique, anticorps monoclonal humanisé immunostimulant (anti-PD-L1)
Biopharmaceutique
Gesundheit & Schönheit > Santé Antinéoplasique, anticorps monoclonal humanisé immunostimulant (anti-PD-L1), (Atézolizumab (produit par génie génétique à l'aide de cellules CHO [Chinese Hamster Ovary]) (1200 mg))
Thérapie

Antinéoplasiques > Anticorps monoclonaux

Indications
Carcinome pulmonaire non à petites cellules, non épidermoïde, métastatique sans mutations EGFR ou ALK en traitement de première ligne en association au nab-paclitaxel et au carboplatine; carcinome pulmonaire non à petites cellules, non épidermoïde, métastatique sans mutations EGFR ou ALK chez des patientes avec une expression de PD-L1 ≥1% en traitement de première ligne en association au paclitaxel et au carboplatine; carcinome pulmonaire non à petites cellules localement avancé ou métastatique après chimiothérapie préalable, carcinome pulmonaire à petites cellules avancé en traitement de première ligne en association au carboplatine et à l'étoposide, carcinome urothélial localement avancé ou métastatique après chimiothérapie préalable à base de platine; cancer du sein triplement négatif non résécable, localement avancé ou métastatique chez des patientes avec une expression de PD-L1 ≥1% en traitement de première ligne en association au nab-paclitaxel; mélanome métastatique ou non résécable avec une mutation BRAF-V600E en association au cobimétinib et au vémurafénib; carcinome hépatocellulaire inopérable ou métastatique sans traitement systémique antérieur en association au bévacizumab.
Posologie
Perf. i.v. après dilution dans NaCl 0,9% à 250 ml; 1ère perf. en 60 min, puis év. en 30 min.
Monothérapie
Carcinome pulmonaire non à petites cellules, carcinome urothélial métastatique: >18 ans: 1200 mg toutes les 3 sem.
Traitement combiné
Carcinome pulmonaire non à petites cellules (traitement de première ligne): >18 ans: 1200 mg toutes les 3 sem. (premiers 4–6 cycles en association au nab-paclitaxel et au carboplatine «IPr», puis en monothérapie).
Carcinome pulmonaire non à petites cellules avec une expression de PD-L1 ≥1% (traitement de première ligne): >18 ans: 1200 mg toutes les 3 sem. (premiers 4–6 cycles en association au paclitaxel et au carboplatine «IPr», puis en monothérapie).
Carcinome pulmonaire à petites cellules: >18 ans: 1200 mg toutes les 3 sem. (premiers 4 cycles en association au carboplatine et à l'étoposide «IPr», puis en monothérapie).
Cancer du sein triplement négatif: >18 ans: 840 mg aux jours 1 et 15 de chaque cycle de 28 j. (nab-paclitaxel: 100 mg/m2 en perf. i.v. après Tecentriq aux jours 1, 8 et 15).
Mélanome: >18 ans: 840 mg toutes les 2 sem. en perf. i.v. de 60 min. en association au cobimétinib et au vémurafénib «IPr».
Carcinome hépatocellulaire: >18 ans: 1200 mg suivis de bévacizumab 15 mg/kg toutes les 3 sem.
Contre-indications
Procréation chez la femme (jusqu'à min. 5 mois après le traitement), grossesse «IPr», allaitement (jusqu'à min. 5 mois après le traitement).
Pharmacode
Article
CHF
Cat. de remise
Cat. de remboursement
GTIN

7073568
flacon 1 pce
5210.60
A
7680661520012
Tecentriq est indiqué en monothérapie pour le traitement des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique, après une chimiothérapie préalable. Les patients présentant une progression après un traitement par une substance immuno-oncologique sont exclus d’un traitement par Tecentriq.

Les patients doivent être traités jusqu’à la progression de la maladie. Les patients cliniquement stables après la découverte initiale d’une progression peuvent continuer à être traités jusqu’à la confirmation de la progression de la maladie. Le traitement nécessite l’accord sur la prise en charge des frais par l’assureur-maladie après consultation préalable du médecin-conseil.