Caractéristiques
Immunomodulateur
Lénalidomide (20 mg)
Cellulose microcristalline (H)
Lactose (265.8 mg) (H)
Croscarmellose sodique (H)
corresp.: Sodium (0.716 mg) (H)
Magnésium stéarate (H)
Gélatine (H)
Titane dioxyde (E171) (H)
Fer III oxyde (E172) (H)
Carmin d'indigo (E132) (H)
Encre
Gomme laque (H)
Fer III oxyde (E172) (H)
Propylèneglycol (H)
Potassium hydroxyde (H)
pro caps.
Gesundheit & Schönheit > Santé Immunomodulateur, (Lénalidomide (20 mg))
Thérapie

Antinéoplasiques > Autres antinéoplasiques

Indications
Myélome multiple non préalablement traité en association au bortézomib et à la dexaméthasone; myélome multiple après autogreffe de cellules souches; myélome multiple non préalablement traité chez les patients non éligibles à une greffe en association au melphalan et à la prednisone puis en monothérapie; myélome multiple non préalablement traité chez les patients non éligibles à une greffe en association à la dexaméthasone; myélome multiple en association à la dexaméthasone après au moins 1 traitement médicamenteux; anémie transfusion-dépendante due à un syndrome myélodysplasique (risque faible ou intermédiaire 1 avec anomalie cytogénétique à délétion 5q); lymphome à cellules du manteau récidivant ou réfractaire après un traitement précédent par le bortézomib et chimiothérapie/rituximab; lymphome folliculaire récidivant ou réfractaire (grade 1–3A) en association au rituximab.
Posologie
Indépendamment des repas.
Myélome multiple en association avec bortézomib et dexaméthasone: >18 ans: au début: 25 mg 1×/j. aux jours 1–14 de cycles de 21 j. ou aux jours 1–21 de cycles de 28 j. (bortézomib: 1,3 mg/m2 s.c. aux jours 1, 4, 8 et 11 de chaque cycle; dexaméthasone p.o.: 20 mg 1×/j. aux jours 1, 2, 4, 5, 8, 9, 11 et 12 de chaque cycle ou 40 mg 1×/j. aux jours 1–4 et 9–12 de chaque cycle), jusqu'à 8 cycles de 21 j. ou 6 cycles de 28 j.; poursuite du traitement: 25 mg 1×/j. aux jours 1–21 de cycles de 28 j. avec 40 mg de dexaméthasone 1×/j. p.o. aux jours 1, 8, 15 et 22 ou autogreffe de cellules souches.
Myélome multiple après autogreffe de cellules souches: >18 ans: au début 10 mg 1×/j. en continu (aux jours 1–28 d'un cycle de 28 j.), après 3 cycles, év. augmenter à 15 mg 1×/j.
Myélome multiple non préalablement traité (association au melphalan et à la prednisone): >18 ans: pendant max. 9 cycles: au début 10 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j. (melphalan: 0,18 mg/kg p.o. 1×/j. les jours 1–4; prednisone: 2 mg/kg p.o. les jours 1–4); entretien: 10 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j.
Myélome multiple non préalablement traité (association à la dexaméthasone): >18 ans: au début 25 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j. (dexaméthasone: 40 mg (>75 ans: 20 mg) p.o. 1×/j. aux jours 1, 8, 15 et 22).
Myélome multiple après au moins 1 traitement: >18 ans: au début 25 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j. (dexaméthasone: 40 mg p.o. 1×/j. les jours 1–4, 9–12 et 17–20 des 4 premiers cycles, puis 40 mg 1×/j. les jours 1–4 des cycles suivants).
Syndrome myélodysplasique: >18 ans: au début 10 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j.
Lymphome à cellules du manteau: >18 ans: au début 25 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j.
Lymphome folliculaire: >18 ans: au début 20 mg 1×/j. les jours 1–21 de cycles de 28 j. pendant max. 12 cycles (rituximab: au début 375 mg/m2 i.v. aux jours 1, 8, 15 et 22 du 1er cycle, puis au jour 1 des cycles 2–5).
Contre-indications
Grossesse (4 sem. avant et jusqu'à 4 sem. après le traitement, programme de prévention de la grossesse «IPr»), procréation chez l'homme (jusqu'à 7 j. après le traitement), allaitement.
Pharmacode
Article
CHF
Cat. de remise
Cat. de remboursement
GTIN

7811484
blister 21 pce (ec 02/22)
960.00
A
7680674560234
Pour le traitement
- des patients adultes qui souffrent d’un myélome multiple non préalablement traité, en association avec le bortézomib et la dexaméthasone
- des patients adultes qui souffrent de myélome multiple, comme traitement d’entretien après autogreffe de cellules souches
- des patients adultes non éligibles à une greffe, qui souffrent d’un myélome multiple non préalablement traité, en association avec la dexaméthasone ou en association avec le melphalan et la prednisone, suivi respectivement d'un traitement d'entretien par Lenalidomid, jusqu’à progression de la maladie ou survenue d’une intolérance
- des patients souffrant d'un myélome multiple qui ont déjà reçu antérieurement, au moins un traitement médicamenteux en association avec la dexaméthasone
- des patients qui présentent une anémie dépendante de transfusion à la suite d'un syndrome myélodysplasique avec un risque faible ou intermédiaire 1, en relation avec une anomalie cytogénétique comportant une délétion 5q, accompagnée ou non d'autres anomalies cytogénétiques.
Après accord de la prise en charge des coûts par l’assurance maladie après consultation préalable du médecin-conseil.

Association de LENALIDOMID SANDOZ avec tafasitamab
Après accord de la prise en charge des coûts par l’assurance-maladie après consultation préalable du médecin-conseil.
LENALIDOMID SANDOZ est remboursé en association avec le tafasitamab (MINJUVI) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome diffus à grandes cellules B (DLBCL) en rechute ou réfractaire après au moins une ligne de traitement systémique à base d’anticorps ciblant le CD20, qui ne sont pas éligibles à une autogreffe de cellules souches (AGCS).
Le nombre maximal d’emballages de LENALIDOMID SANDOZ remboursables dans cette indication s’élève à 12.

Le code suivant doit être transmis à l'assurance-maladie : 21312.11.