Caractéristiques
Antinéoplasique, inhibiteur de la tyrosine kinase (anti-EGFR)
Osimertinib (80 mg)
ut Osimertinib mésilate (95.4 mg) (w)
Mannitol (295 mg) (H)
Cellulose microcristalline (H)
Hydroxypropylcellulose substituée à bas (H)
Sodium stearyl fumarate (H)
corresp.: Sodium (0.6 mg) (H)
enrobage:
Alcool polyvinylique (H)
Macrogol 3350 (H)
Talc (H)
Titane dioxyde (E171) (H)
Fer III oxyde (E172) (H)
pro compr. obduct.
Nouveau principe actif (NAS)
Gesundheit & Schönheit > Santé Antinéoplasique, inhibiteur de la tyrosine kinase (anti-EGFR), (Osimertinib (80 mg))
Pharmacode
Article
CHF
Cat. de remise
Cat. de remboursement
GTIN

6704831
blister 30 pce
6414.65
A
7680658720029
1L CBNPC
Comme thérapie de première ligne chez les patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique avec délétions de l’exon 19 ou mutations par substitution de l’exon 21 (L858R) de l’EGFR (epidermal growth factor receptor) détectées par un test validé.
Le traitement par TAGRISSO doit être arrêté en cas de progression avérée de la maladie.
TAGRISSO ne doit pas être associé à d’autres thérapies pour le traitement de tumeurs pulmonaires.
Le traitement nécessite une garantie de prise en charge des frais par l’assureur-maladie après consultation préalable du médecin-conseil.
Dans cette indication, AstraZeneca AG remboursera un montant fixe du prix ex factory du traitement à la demande de l'assureur maladie auprès duquel le patient était assuré au moment de l’administration du traitement. À la première demande, AstraZeneca AG informera l'assureur maladie du montant du remboursement. La TVA ne peut pas être réclamée en sus de ce montant du prix ex factory. La demande de remboursement doit être faite dès de le début de l'administration du traitement.

2L CBNPC
Pour le traitement de patients adultes atteints d'un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique, avec mutation T790M de l’EGFR (EGFR: epidermal growth factor receptor) et qui a progressé pendant ou après un traitement par un ITK-EGFR. Le traitement par TAGRISSO doit être arrêté en cas de progression avérée de la maladie. TAGRISSO ne doit pas être associé à d’autres thérapies pour le traitement de tumeurs pulmonaires.
Le traitement nécessite une garantie de prise en charge des frais par l’assureur-maladie après consultation préalable du médecin-conseil.
Dans cette indication, AstraZeneca AG remboursera un montant fixe du prix ex factory du traitement à la demande de l'assureur maladie auprès duquel le patient était assuré au moment de l’administration du traitement. À la première demande, AstraZeneca AG informera l'assureur maladie du montant du remboursement. La TVA ne peut pas être réclamée en sus de ce montant du prix ex factory. La demande de remboursement doit être faite dès de le début de l'administration du traitement.