Caractéristiques
Antinéoplasique, inhibiteur de multikinase
Imatinib (400 mg)
ut Imatinib mésilate (w)
Excip. pro compr. obduct.
Gesundheit & Schönheit > Santé Antinéoplasique, inhibiteur de multikinase, (Imatinib (400 mg))
Indications
Adultes et pédiatrie: leucémie myéloïde chronique (LMC) Ph+ en crise blastique, en phase accélérée ou chronique, leucémie lymphoïde aiguë (LLA) Ph+ en association à une chimiothérapie standard.
Adultes: dermatofibrosarcome protubérant (DFSP) non résécable récidivant ou métastasique; syndrome hyperéosinophilique (SHE), maladies myélodysplasiques/myéloprolifératives atypiques (SMD/SMP) ou mastocytose systémique agressive (MS) avec éosinophilie et une mutation du PDGFR alpha ou bêta ou une protéine de fusion FIP1L1-PDGFR-alpha.
Posologie
Avec les repas, év. disperser dans de l'eau plate ou du jus de pomme.
Adultes
LMC crise blastique, phase accélérée: 600 mg 1×/j., év. augmenter à 400 mg 2×/j.
LMC phase chronique: 400 mg 1×/j., év. augmenter à 600 mg 1×/j.
LLA: 600 mg 1×/j.
DFSP: 400 mg 1×/j., év. augmenter à 400 mg 2×/j.
SHE: 100 mg 1×/j., év. augmenter à 400 mg 1×/j.
SMD/SMP: 400 mg 1×/j.
MS: sans mutation D816V KIT ou statut mutationnel KIT inconnu: 400 mg 1×/j., avec protéine de fusion: 100 mg 1×/j., év. augmenter à 400 mg 1×/j.
Enfants et adolescents
>12 ans: arrondir la dose au multiple de 100 mg le plus proche, <12 ans: arrondir la dose au multiple de 50 mg le plus proche.
LMC: >2 ans: 340 mg/m2/j. en 1–2 prises, max. 600 mg/j.
LLA: >1 an: 340 mg/m2/j. en 1–2 prises, max. 600 mg/j.
Divisibilité
Divisible en 2 parts
Contre-indications
Procréation chez la femme (jusqu'à 2 sem. après le traitement), grossesse «IPr», allaitement.
Pharmacode
Article
CHF
Cat. de remise
Cat. de remboursement
GTIN

6612520
blister 30 pce
1397.30
A
7680653530029
Traitement de patients adultes et pédiatriques atteints d'une leucémie myéloïde Ph+ chronique (LMC Ph+) en phase chronique, en phase accélérée ainsi qu'en crise blastique.
Traitement des adultes atteints d'une leucémie lymphoïde aiguë Ph+ (LLA Ph+) en association avec une chimiothérapie standard.
Traitement des patients adultes atteints du syndrome hyperéosinophilique (SHE), de maladies myélodysplasiques/myéloprolifératives atypiques (SMD/SMP) ou du sous-type agressif de mastocytose systémique (MS) associée à une éosinophilie et soit à une mutation du récepteur au facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGF) alpha ou bêta, soit à une protéine de fusion FIP1L1-PDGFR-alpha.
Traitement des adultes atteints d'un dermatofibrosarcome protubérant (DFSP) non résécable, récidivant ou métastatique.