Xalacom® 20.11.2012
Nouvelles contre-indications

Xalacom est désormais contre-indiqué en cas de maladie du sinus et de bloc sino-auriculaire. Un bloc auriculo-ventriculaire du 2e ou du 3e degré constitue également une contre-indication dans le cas où il n’est pas contrôlé par un stimulateur cardiaque. En raison de l’effet négatif sur la vitesse de conduction, les bêtabloquants ne doivent être utilisés qu’avec prudence chez les patients présentant un bloc auriculo-ventriculaire du 1er degré. La prudence est également de rigueur chez les patients qui présentent des troubles sévères de la circulation périphérique (par ex. une forme grave du syndrome de Raynaud).
Des effets additifs sont possibles et une hypotension artérielle et/ou une bradycardie marquée peuvent apparaître lorsqu'un collyre contenant du timolol est administré avec de la guanéthidine.

Le latanoprost doit être utilisé avec précaution chez les patients ayant des antécédents de kératite herpétique. L’utilisation du latanoprost doit être évitée en cas de kératite à herpès simplex active et chez les patients ayant des antécédents de kératite herpétique récurrente associée notamment aux analogues des prostaglandines.

Des cas de kératite herpétique, d‘érosions de la cornée et de dysgueusie ont été signalés comme effets indésirables. Une potentialisation des effets bêtabloquants systémiques, comme par ex. une diminution de la fréquence cardiaque ou une dépression, a été observée lors d’un traitement simultané par des inhibiteurs du CYP2D6 (par ex. quinidine, fluoxétine et paroxétine) et du timolol. L’occlusion du canal lacrymal ou la fermeture des paupières pendant deux minutes entraînent une diminution de l’absorption systémique, ce qui peut atténuer les effets indésirables systémiques.

Source:
Information professionnelle Xalacom®