Rosuvastatine 12.10.2012
Nouveaux effets indésirables: myopathie nécrosante à médiation immunitaire et gynécomastie

De très rares cas de myopathie nécrosante à médiation immunitaire ont été rapportés pendant ou après un traitement par statines, y compris la rosuvastatine. Ces myopathies étaient caractérisées par une faiblesse musculaire proximale persistante et par des taux sériques accrus de créatinine kinase. Des examens supplémentaires neuromusculaires et sérologiques, ainsi qu’un traitement immunosupresseur peuvent éventuellement être nécessaires. Une gynécomastie a également été signalée.
Produit
Description
Indications,Posologie