Bortézomib (Velcade®) 10.02.2012

Le schéma posologique a été adapté en cas de trouble de la fonction hépatique. Vascularite leucocytoclastique, éruption cutanée évocatrice de vascularite et syndrome de Sweet ont été ajoutés aux effets indésirables, ainsi qu’un syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible (SLPR). En présence d’un SLPR, le traitement doit être arrêté. Il n’existe aucune donnée sur la reprise de l’administration du bortézomib chez les patients ayant souffert par le passé d’un SLPR.
Pour les patients présentant un trouble hépatique modéré à sévère, le traitement doit être commencé à une dose réduite pendant le premier cycle. Jusqu’à présent, une dose initiale réduite de 0,9 mg/m² était recommandée, pouvant être réduite si nécessaire à 0,7 mg/m² puis 0,5 mg/m². Dorénavant le traitement doit être commencé à une dose réduite de 0,7 mg/m² pendant le premier cycle. Une augmentation de la dose à 1,0 mg/m² ou une réduction de la dose à 0,5 mg/m² peut ensuite être envisagée en fonction de la tolérance du patient.

Des données recueillies dans des modèles in vitro, ex vivo et animaux indiquent que le bortézomib augmente la différenciation et l’activité des ostéoblastes et inhibe la fonction des ostéoclastes. Des effets correspondants ont été observés chez des patients atteints de myélome multiple souffrant de maladies ostéolytiques avancées et ayant été traités par le bortézomib.
Produit
Description